Qualité de l’air: qu’y a-t-il dans l’air que nous respirons?

Garçon éternue parce qu’il est allergique à la poussière

Qualité de l’air: qu’y a-t-il dans l’air que nous respirons?

Qualité de l’air: qu’y a-t-il dans l’air que nous respirons?

Lorsqu’il est question de qualité de l’air, nous pensons d’emblée aux avertissements de smog et à la pollution extérieure, mais l’air intérieur peut aussi contenir des contaminants néfastes pour la santé. Ici, nous vous en disons plus sur les principaux polluants que l’on retrouve à l’intérieur de nos maisons et nous vous proposons quelques astuces pour assainir l’air que vous respirez.

Moisissures, champignons, bactéries, allergènes, dioxyde d’azote (NO2), monoxyde de carbone (CO), composés organiques volatils (COV), métaux lourds, particules fines… les contaminants prenant place dans nos demeures sont nombreux. En fait, l’air intérieur serait de cinq à dix fois plus pollué que l’air extérieur. Voyons le tout de plus près.

 

Quels sont les polluants présents dans nos maisons?

Fumée de tabac : la cigarette émet plusieurs produits chimiques dans l’air, dont le monoxyde de carbone (CO), les composés organiques volatils (COV), les particules fines et le formaldéhyde. La fumée s’accumule avec le temps et peut rester sur les tissus, les tapis, les meubles et les jouets.

Moisissures : un taux d’humidité élevé favorise la prolifération des moisissures, bactéries et champignons. Ces polluants biologiques altèrent la qualité de l’air et peuvent entraîner des conséquences importantes pour la santé. Les contaminants microbiens peuvent provenir de zones humides (salle de bain), de matériaux mouillés (infiltration d’eau) ou de bacs d’eau stagnante, entre autres exemples.

Poussières et acariens : les lits, les tapis, les tissus, les oreillers, les couvertures, les meubles rembourrés et les jouets en peluche sont des milieux propices au développement des acariens. Un taux d’humidité élevé et la présence de poussières peuvent aussi favoriser leur présence.

Allergènes d’animaux : les poils, les plumes, la salive, les excréments et particules provenant des animaux de compagnie (chats, chiens, rongeurs, oiseaux) peuvent avoir un impact sur la qualité de l’air s’ils sont présents en grande quantité et peuvent provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes.

Systèmes de chauffage : les poêles, foyers et appareils de chauffage au bois, au gaz et au mazout peuvent laisser échapper de la fumée de bois, des particules fines, du dioxyde d’azote (NO2), du monoxyde de carbone (CO) et des composés organiques volatils (COV) dans l’air intérieur, d’où l’importance de les faire inspecter régulièrement et d’assurer un entretien rigoureux.

Produits domestiques et meubles : plusieurs articles que l’on retrouve dans nos maisons peuvent libérer des gaz, comme des composés organiques volatils, ou des particules. C’est le cas notamment des nettoyants, désinfectants, vernis, peintures, colles, meubles, ordinateurs, imprimantes, tapis, etc.

Matériaux de construction : ils peuvent laisser échapper des gaz et des contaminants comme de l’amiante, du formaldéhyde et des composés organiques volatils (COV).

Radon : c’est un gaz radioactif inodore et incolore qui provient de l’extérieur et qui peut s’infiltrer dans les maisons par les interstices et les ouvertures dans les fondations, les murs et les planchers.

 

Conseils pour un air plus sain

Heureusement, quelques gestes simples permettent de réduire et d’éliminer la présence de contaminants à l’intérieur, d’améliorer la qualité de l’air que nous respirons et d’ainsi prévenir d’éventuels problèmes de santé.

  • Évitez de fumer à l’intérieur.
  • Maintenez un taux d’humidité relative oscillant entre 30 et 50 %. Au besoin, utilisez un humidificateur ou un déshumidificateur et assurez-vous de remplacer les filtres régulièrement.
  • Améliorez la ventilation de votre maison en : ouvrant les fenêtres lorsque les conditions le permettent, laissant les portes intérieures ouvertes, actionnant le ventilateur de la salle de bain lorsque vous prenez un bain ou une douche et en faisant fonctionner la hotte de cuisine lorsque vous cuisinez.
  • Faites inspecter régulièrement vos appareils de chauffage, ventilation et climatisation et prenez soin de remplacer les filtres selon l’intervalle recommandé. En cas de doute, n’hésitez pas à communiquer avec l’équipe Youfilters. Nos filtres à fournaise (Carrier, Honeywell et autres) sont spécialement conçus pour fournir un niveau de filtration optimal, en captant jusqu’aux plus fines particules, poussières et impuretés en suspension. Ils permettent d’assainir et de purifier l’air ambiant de façon efficace.
  • Procurez-vous un détecteur de monoxyde de carbone.
  • Mesurez la concentration de radon dans votre maison à l’aide d’un dosimètre.
  • Lorsque l’indice de la qualité de l’air est mauvais, lors des épisodes de smog par exemple, fermez les fenêtres afin de réduire la quantité d’air extérieur qui entre dans la maison. L’utilisation d’un climatiseur vous permettra de vous prémunir contre la pollution atmosphérique. Les données sur la qualité de l’air sont mises à jour régulièrement, ce qui permet d’avoir un bon portrait en temps réel.

Share this post

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.